Rechercher
  • laetitiaam

Comment faire de la maternité un doux chemin initiatique

Chronique publiée dans le journal Le Temps le 9 juillet 2021


Devenir mère tout en travaillant demande de s’adapter à de nouveaux repères rythmés par nos sociétés rapides et hyper-connectées. La spiritualité pourrait adoucir cette expérience et permettre aux femmes de mieux concilier leurs vies familiale et professionnelle.



Lorsqu’elles deviennent mères, les femmes vivent des changements qui leur imposent un nouveau référentiel souvent très éloigné de ce qu’elles imaginaient. D’abord la transformation de leur image corporelle durant la grossesse, puis la remise en question de leurs sentiments d’insouciance et de liberté imposée par le post-partum. Lorsqu’elles retournent au travail, elles doivent redonner du sens à leur poste et retrouver leur motivation tout en se séparant de leur bébé.


Comment gérer les exigences professionnelles qui demandent d’aller toujours plus vite alors que les enfants ont besoin de temps? Les mères qui travaillent mènent souvent une vie chronométrée entre la maison, la crèche et le bureau. Lorsqu’elles sont occupées à temps partiel haut ou complet, elles ressentent le poids de la charge mentale et la pression pour honorer leurs différents rôles de femme active, mère et épouse. Il manque du temps à ces super-mamans qui sont souvent assaillies par des sentiments encore tabous tels que la culpabilité, la perte de plaisir, l’hyper-contrôle ou l’impression d’être totalement dépassées.


Pour faire face au challenge de la maternité dans le monde moderne, il est utile de remettre en question certaines images fabriquées par notre société en prenant du recul.


Se relier à soi


C’est ce que propose la spiritualité. Cette approche désigne un mode de pensée qui considère l’être humain complètement, en incluant son corps, son esprit et son âme. Permettant de se relier à soi et à ce qui transcende, elle peut être détachée de la religion.

Mariel Mazzocco, écrivaine, enseignant la spiritualité à l’Université de Genève, nous explique que la maternité est une occasion propice pour accéder à une forme de spiritualité par les changements qu’elle impose. Devenir mère est un processus qui provoque une rupture avec la vie précédente et qui permet une ouverture vers un nouveau cheminement.

«Il existe deux tendances face à un changement: s’attacher au passé ou utiliser cette expérience pour se transformer. Cela requiert le courage d’aller voir à l’intérieur de soi et parfois de faire des choix qui peuvent avoir des implications sociales», explique-t-elle.


Détachement constructif


Comment faciliter le vécu des femmes et libérer les attentes en lien avec la maternité? «Il faut se libérer des images qui relèvent de constructions de l’ordre social.» Pour Mariel, les questions du corps ou des attentes maternelles sont des représentations préconçues qui agissent comme une prison d’idées, empêchant d’être soi-même. Le détachement constructif, qui n’est pas synonyme d’indifférence, permet de se distancier, de retrouver une simplicité et d’accéder ainsi à une liberté intérieure. «La spiritualité apprend à être près des choses et non dans les choses. C’est être présent sans se laisser submerger», continue-t-elle.


Goûter à la spiritualité n’est pas un outil pour lutter contre le stress, mais plutôt un processus d’évolution permettant d’articuler la vie intérieure avec la vie active. Il s’agit de découvrir l’unicité de ce que nous sommes sans se comparer aux autres et aux multiples modèles qui enserrent nos esprits.


La dimension spirituelle est certainement une voie intéressante pour aider les jeunes parents à faire face aux enjeux de la parentalité. Sans être un remède ni une fuite, cette approche de la vie est synonyme de quête de soi, de changement et de simplicité. La naissance d’un enfant pourrait être l’occasion de ralentir, d’oser naître soi-même et d’harmoniser sa vie intérieure avec sa relation aux autres. Elle représente assurément une force qui pourrait être transposée dans la vie active et faciliter la conjugaison des vies familiale et professionnelle.


Unige. Femmes et spiritualité. https://www.unige.ch/theologie/irse/actualites/femmes-et-spiritualite-20e-21e-siecles/

17 vues0 commentaire