Rechercher
  • laetitiaam

Soutenir les parents qui travaillent: un investissement productif!

Chronique publiée le 14.01.22 dans le journal Le Temps


Les mesures développées pour soutenir la parentalité au travail projettent des effets positifs à différents niveaux de la société. Issues de programmes de ressources humaines ou de politiques familiales, elles contribuent évidemment à la construction d’une société bienveillante et égalitaire.




Un cadre de travail soutenant la conciliation des vies familiale et professionnelle est essentiel. Les entreprises l’ont bien compris et proposent de plus en plus d’avantages aux jeunes collaborateurs lorsqu’ils deviennent parents. Congé paternité de plusieurs mois payé à 100% ou temps partiel pour les hommes, ces mesures progressistes se mettent à la page des jeunes générations et vont parfois au-delà des politiques familiales nationales. Il faut dire que l’enjeu est colossal: instituer des valeurs chères à l’employeur, attirer les talents, maintenir leur motivation lors de la transition à la parentalité et ainsi diminuer le turn-over. Ce sont les actions à mettre en œuvre pour rester dans la course très compétitive du marché de l’emploi.


Cette offre, qui dore l’image des entreprises, est essentielle parce qu’elle contribue à la construction des bases de la famille. La commission des 1000 premiers jours, initiée par l’Unicef¹, souligne l’importance de cette étape de vie pour optimiser le développement des enfants ainsi que leurs liens d’attachement. Ce groupe d’experts internationaux, parmi lesquels figurent des Suisses, a mis en évidence l’importance du temps au moment de la transition à la parentalité. Le temps est inéluctable pour se remettre d’une naissance, pour permettre l’accordage affectif de la famille après l’arrivée du bébé, pour intégrer son nouveau rôle de parent, pour se rendre émotionnellement disponible pour son enfant, ou encore pour découvrir l’envie de jouer ou de l’éduquer.


Un temps qui conditionne la santé des familles


Le monde professionnel va toujours plus vite, mais les bébés, eux, ont sans cesse besoin de temps. Dans une vie professionnelle remplie, s’offrir ce temps devient vital et il conditionne aussi la santé des familles.


C’est pourquoi certains avantages sont particulièrement appréciés par les parents d’enfants en bas âge. Un congé parental long, une journée de travail flexible, la possibilité de télétravailler ou encore de travailler à temps partiel permettent de rester professionnellement actif tout en s’occupant de sa famille.

Lorsque ces mesures sont accessibles aussi bien pour les hommes que pour les femmes, elles exercent aussi une influence sociétale qui dépasse l’organisation des vies. Elles participent à transformer les modèles familiaux traditionnels qui assignent les hommes au travail salarié et les femmes aux tâches familiales.


80% de parents organisés selon un modèle traditionnel


Rappelons qu’en Suisse, presque 80% des parents vivant en couple sont organisés selon un modèle traditionnel, l’homme travaillant à temps plein et la femme à temps partiel, voire ne travaillant pas².

Ces mesures sont des catalyseurs d’évolution des normes sociétales et contribuent à la construction d’une société plus égalitaire.

Ces changements ne touchent cependant qu’une partie privilégiée de la société. Leurs coûts peuvent sembler trop élevés pour des entreprises plus petites qui n’ont pas toujours les moyens de rivaliser avec les grandes multinationales.


Au niveau national, c’est l’autonomie économique des mères qui est visée. Avec sa Stratégie Egalité 2025, la Confédération a pour objectif d’encourager très largement la participation égale des hommes et des femmes à la vie économique, familiale et sociale afin de diminuer les écarts des rentes de retraites.


A tout niveau, le soutien de la parentalité est un thème important dont les effets ont une portée à long terme sur les individus. Tout projet motive des réactions sociales qui peuvent se généraliser en phénomènes collectifs et contribuer positivement aux valeurs chères à notre culture: le travail et la famille.


1) https://www.unicef.org/fr/premiers-moments-comptent 2) Les familles en Suisse. Rapport statistique 2021.





21 vues0 commentaire